Canne toc homemade : Créez votre propre outil de pêche

Canne toc homemade : Créez votre propre outil de pêche

Apprenez à fabriquer votre propre canne à pêche pour la pêche au toc. Suivez les étapes détaillées et les conseils pour créer une canne personnalisée adaptée à vos besoins.

Une canne TOC avec poignée carbone homemade

Par Louis Gratel.   Prendre son pied en détournant un blank de son usage initial pour l'adapter à une autre technique pour en faire une bête de course : voici ma conception du rodbuilding. Réflexions, cogitations, prises de risques (et de tête parfois), expérimentations... comme sur la pêche de la truite que je pratique, j'aime sortir des sentiers battus. J'ai trouvé mon bonheur en montant des cannes mouches et leurres mais je restais sur ma faim pour mes pêches aux appâts naturels (canne TOC). Aucun blank ne correspondait réellement à mes attentes : trop court, trop puissant, trop mou, en bref la frustration totale. En fouillant sur le net, certaines solutions sont ressorties au travers de blanks mouches switch détournés mais l'idée ne me plaisait pas et ne correspondait pas à mon cahier des charges : - blank de puissance light d'au moins 10 pieds ; - action de pointe douce mais belle réserve de puissance ; - résonance maximale ; - légèreté.   [caption id="attachment_553" align="aligncenter" width="514"]Rivière canne toc rodhouse Les rivières que j'arpente ne sont pas composées de longs courants uniformes permettant de réaliser de longues dérives. Elles sont faites de blocs rocheux, de micro postes, de trous et nombreux obstacles, de frondaisons...[/caption]     [caption id="attachment_554" align="aligncenter" width="514"]Rivière canne toc rodhouse2 Un blank progressif est une catastrophe dans ces conditions : impossible de brider correctement le poisson.[/caption]   C'est en fouinant sur le catalogue NFC que je suis tombé sur un bijou : la ST1002-2 HM. Il s'agit d'un blank destiné à la pêche des steelheads avec des caractéristiques de rêve : 10 pieds, 1/16 3/16 de puissance, 49 grammes à nu, haut module... Quelques jours de réflexions plus tard (mais je sais que je suis déjà perdu et que ce blank sera mien) je commande tout ça auprès de Goulven. Entre appréhension et impatience je déballe le blank et le teste à nu : un rire nerveux m'attrape "c'est quoi ce truc... d’où ça sort?". Tout s'emballe dans ma tête, le blank est validé mais il me faut le rallonger : une chute de blank s'adaptant parfaitement dans le talon fera l'affaire. Me voila avec un blank de 3m40, une taille parfaite pour mes cours d'eau. En charge je me rends compte que désormais l'action s'est resserrée sur la pointe, c'est parfait. Je veux optimiser la résonance, je vais au bout de la démarche : j'applique le tutoriel présent sur le forum pour réaliser une poignée carbone custom pour ma canne. Elle va maximiser la résonance et me permettre de masquer le raccord de blank.

Canne TOC homemade Rodhouse

Un porte moulinet mouche retravaillé à la dremel au niveau des bagues pour accepter un moulinet spinning et un délire esthétique sur le butt viendront compléter tout ça.

Canne toc homemade rodhouse

Je m'éclate à monter ce blank, réellement. Je m'attaque désormais aux anneaux et choisis des Fuji MYSG pour décoller le fil du blank, c'est une obligation. Les MYSG sont au nombre de 10: les quatre premiers sont en taille 4,5 tandis que les six derniers sont en taille 4, c'est petit mais je souhaite limiter au maximum le poids sur le blank. Pour les anneaux de départ, là encore je choisis de me démarquer et je réalise une réduction sur 3 anneaux KLH en taille 16 /10 et 5,5 au lieu de classiques bi-pattes. La spécification me pose quelques problèmes mais des mises en charge me permettent d'affiner et de valider une répartition. Ligatures puis vernissage et séchage achevés, je file tester tout ça au bord de l'eau avec une belle appréhension. La mise au point de cette canne a été longue et la saison truite est quasiment achevée. La sécheresse a été rude, les cours d'eau sont en étiage, la pêche va être compliquée. Sur deux sorties je fais une vingtaine de truites dans des conditions délicates sur des micro plombées avec une mouche de maison. La canne est bien équilibrée et réactive sur les lancés, c'est déjà un bon point. Elle est légère (153 gr) et également très résonante, je suis bluffé par les premières touches, la poignée et surtout le carbone HM de chez NFC y sont pour quelque chose. En combat le premier brin plie jusqu'à l’emmanchement de façon douce et accompagne le poisson, le reste du blank n'est que réserve de puissance progressive.

truite canne toc rodhouse

En clair je me suis fait plaisir sur des poissons de 25cm mais je sais qu'en cas de grosses surprises sur du fil fin j'aurai du répondant : une main de fer dans un gant de velours comme on dit. J'ai pris un pied terrible à monter cette canne, elle va m'accompagner tout au long de 2017, vous retrouverez mes impressions sur cette canne sur le forum de Rodhouse.

En lire plus

Blank Eging Matagi T. Russel Super Seven : Performance et polyvalence
L'incontournable MHX F905-4 par Ed : Excellence et précision

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.