Retour sur les dernières truites de la session 2016

Retour sur les dernières truites de la session 2016

La truite à la fermeture : une journée mémorable. Revivez une journée de pêche à la truite lors de la fermeture de la saison. Découvrez les astuces pour capturer ces poissons méfiants et profitez de moments privilégiés au bord de l'eau.

La saison de la truite est plutôt courte, 6 mois. Ajoutez à cela des conditions pas toujours favorables comme l’eau de fonte ou l’étiage et l’on se retrouve déjà en fin d’année sans l’avoir vu passer …

La saison s’achève donc avec des conditions plutôt favorables cette année car quelques pluies salvatrices ont légèrement augmenté le débit et activé les miss. Ca tombe bien car cela arrive précisément pendant mes vacances estivales (non non je ne l’ai pas fait exprès je vous jure !).

C’est armé de ma toute nouvelle NFC FW 702-2 que je vais pouvoir arpenter pendant quelques jours mes rivières dans des paysages plus sympas les uns que les autres.

Nota de l’auteur : retrouvez tous les détails de mon montage sur le forum Rodhouse.

Ici la notion de pêche sportive prend tout son sens : le soir les mollets tirent un peu… Premier constat, les truites sont actives mais pas faciles pour autant. Je trouve cependant la combine qui va fonctionner toute la semaine. Comble du luxe, je vais pouvoir m’éclater aux poissons nageurs sans devoir constamment jongler entre les cuillères et autres souples.

Test de la canne

J'ai eu l'occasion d'essayer pas mal de leurres sur cette FW 702. Du D-contact 50 (ça tire un peu mais ça passe), D-compact 45, Ryuki 45 et 50, tricoroll 55 et 47, humpback minnow, bevy minnow 40 ou encore buffet 43. La cannes est un régal dans ces conditions d'eaux basses. Elle me permet d'animer très précisément les leurres, même à grande distance.

Sa longueur de 2m13 me permet également de pêcher les deux côtés des gros blocs de pierres bien présents sur mes rivières.

En combat, elle devient ronde et progressive. Cette action est pour moi idéale sur les salmonidés pour absorber les coups de têtes et éviter les décrochés. Elle sait faire preuve d'autorité quand il faut brider un tracteur dans le courant ou contrer quelques chandelles.

FW702-2 IM et un beau poisson

Comportement des poissons

Mais revenons à nos poissons. J'ai remarqué deux comportements différents :

  • les truites sont actives et situées sur des postes de chasse dans l'écume sous les chutes d'eau : dans ce cas la pêche n'est pas trop compliquée, en général le premier passage du leurre est le bon. Sanction par une grosse cartouche !
  • les truites sont actives mais cavées sous des blocs de roches. Il faut alors passer au plus prêt du rocher sans accrocher pour déclencher la touche. C'est fastidieux mais ça paie.
Du coup on se retrouve souvent avec des poissons qui abordent une robe à tomber par terre. Les poissons prennent cette couleur par mimétisme en restant cavées longtemps sous les pierres, je ne m’en lasse pas ! Afin de pousser ma canne dans ses retranchements, une belle 50+ me fait l’honneur de me rendre visite sur un poste anodin sur lequel j’ai déjà capturé 2 poissons en 2 lancés. Au passage la canne n’a montré aucun signe de faiblesse, il va falloir prendre plus gros ! Je change mon angle de lancé et attaque le poste en plein travers afin de bien peigner le seuil de la chute ou il y a 30 cm d’eau simplement. Le résultat est sans appel : grosse cartouche, chandelle et rush pour une merveille de truite. La saison s’achève sur cette bonne note, en espérant maintenant de bons débits et une bonne reproduction pour l’année prochaine. Dernier poisson de l’année, un obus de 41 particulièrement gras se laisse photographier après m’avoir mis une misère sans nom : quelle puissance

En lire plus

Rodhouse remporte la coupe de France de float tube
Choisir ses anneaux grâce aux packs Fuji

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.